Fin du blog

Ce blog aura connu des débuts tâtonnants, une montée sympathique et un essoufflement incontestable. Il est temps d’en finir.

Le premier article d’un autre blog contenait cette phrase : « L’objectif secondaire de ce blog est plus personnel. Je suis curieux de découvrir la vie d’un blog de l’intérieur. Comment il naît, comment il vit, comment il meurt.« 

Je peux désormais témoigner. Rétrospective.

La naissance

Au début, il y a une idée : parler des détails qui m’obsèdent. Mais il y a aussi une intuition : c’est  une obsession difficile à partager.

Jusqu’au jour où je parle d’un de ces détails à Catharsis, et lui confie l’idée de faire un blog uniquement axé sur des détails. Il est emballé, et son emballement me pousse à lancer ce blog avec lui.

Je ne suis pas seul dans cette aventure, et ça me rassure.

La vie

Après quelques essais laborieux de mon côté, Catharsis publie son premier article, qui me ravit. C’est exactement l’idée que je me faisais d’un article sur ce blog. Génial, d’autant que les coups suivants sont dans la même veine. Rapidement, il confesse toutefois qu' »il y a une limite à ce blog : celle de nous forcer à surligner des choses qui, au fond, appartiennent au domaine du ressenti pur. Et leur faire perdre leur magie. » Touché.

Pour ma part, un déclic s’opère avec le récit d’un concert. Avant ce blog, j’avais arrêté d’écrire régulièrement, parce que c’était devenu laborieux ; c’est donc un plaisir de retrouver… le plaisir d’écrire. En regardant en arrière, je me rends compte que le ver est déjà dans le fruit : le détail évoqué n’est qu’un prétexte à raconter autre chose.

Rapidement, les idées fusent, et j’ai du mal à toutes les mettre en mots. Phénomène marrant, c’est parfois en décrivant le détail que j’y découvre/insère du sens – exemple flagrant avec l’article sur Shawn Kemp. Arrive une petite déception : mon interrogation sur une phrase de Mohammed Ali ne trouve pas de réponse. Le blog est lu, reçoit quelques commentaires, mais il ne déchaîne pas les foules. Marrant de découvrir comment ça joue sur la motivation…

Les mois de janvier et février s’enchaînent sans sursaut. Les articles continuent de respecter la ligne définie au départ, et cette contrainte limite plus qu’elle ne libère la plume. Le rythme ralentit.

Puis c’est l’explosion, déclenchée par Yacine_. Au-delà de la qualité son article et des réactions qu’il suscite, c’est une petite fierté pour moi que de le convaincre de publier quelque chose, après l’avoir longtemps sollicité pour un autre site.

Difficile de citer tous les articles marquants, mais on note, en vrac :

La meilleure illustration de cette dérive est probablement mon explication sur le jeu de la sardine. Si c’est l’article dont je suis le plus satisfait, je dois admettre aujourd’hui qu’il sort complètement de la ligne directrice du blog.

Lorsque j’essaye de me recentrer sur ce qui m’a donné envie de créer ce blog, en parlant de deux microdétails musicaux, c’est un échec. Ce que j’écris n’est pas à la hauteur de ce que j’entends. La subjectivité a ses limites, notamment lorsqu’il s’agit de la partager.

Le mois d’avril est aussi fourni que le précédent. Et si j’y contribue fortement, notamment en piochant dans mon thème favori, cette période est surtout caractérisée par de nombreuses apparitions d’invités.  Patience injustifiée, radio-nostalgie, obsession alimentaire, ponctualité paranoïaque, smiley touchant, bribe de séduction : la variété des sujets aura été un joli vent de fraîcheur.

Pourtant, le blog subit un net ralentissement juste après. Pourquoi ? Je ne sais pas. L’inspiration est toujours là, mais la forme n’est peut-être pas la bonne… Du coup, les dernières tentatives s’espacent, et sentent la défaite, ou le découragement.

La mort

Chers lecteurs, je vous remercie de l’attention que vous avez porté à tous ces articles. L’expérience a été enrichissante à bien des niveaux.

Soufflons ensemble cette première bougie d’anniversaire, et laissons ce blog en paix, dans le noir.

Publicités

18 Responses to Fin du blog

  1. somno dit :

    J’ai tellement d’idées mais surtout de retard que je vais éviter de trop m’avancer au grand jour maintenant, mais mon billet aura une suite. Oui je sais, c’est pas ça qui te convaincra de continuer.

    Sinon, j’ai jamais autant réussi à partager que quand j’ai fait des trucs ultra-personnels sans jamais avoir l’arrière-pensée ou la volonté affirmée de faire comprendre le fond du propos au plus grand nombre. Un peu comme si t’étais au voilant et que tu réglais les rétroviseurs pour ne regarder que toi, et pas les autres. A la recherche de l’accident.

    Bref.

  2. Rémi dit :

    Ce n’est pas seulement une question d’idées. J’ai un brouillon d’article pour ce blog, qui comporte une bonne trentaine d’idées d’avance…

    Non, en fait, c’est le concept-même du blog qui ne semble plus aussi pertinent qu’au début. Catharsis me disait avoir l’impression de gâcher le plaisir de celui qui va découvrir le détail. Moi, c’est plus l’incapacité (assez logique, finalement) à partager un sentiment souvent impalpable.

    Une goutte d’eau, c’est beau. Mais expliquer pourquoi, ça risque d’être chiant :-)

  3. somno dit :

    Chiant aux yeux de qui ? La vraie question qui me chatouille, c’est pourquoi avoir eu envie de partager ça en sachant d’avance que c’était complexe, conjointement à ta »tendance à opter pour un ton très je-raconte-ma-vie. »

    Quand je faisais allusion à la profusion d’idées, c’était davantage à mes chantiers personnels en jachères auxquels je faisais allusion, et à l’effet d’annonce qui me porte la poisse. Temps, mémoire, problématiques de merde insolubles, tiens…

  4. Rémi dit :

    En me lançant, je n’avais conscience ni de l’un ni de l’autre.

    Le constat que je fais après un an de vie de ce blog, j’aurais été incapable de le faire au départ.

  5. Catharsis dit :

    Moi, je pense que Rémi soit faire son blog, sans concept, sans direction, sans angle. Y a un besoin d’écrire chez ce garçon, il doit y remédier !

    En tout cas j’regrette un peu qu’on ait pas su maintenir un flux d’article régulier, j’pense que ça aurait été possible si on avait pas eu plein d’autres trucs à gérer à côté. Dommage. Et puis ce billet sur Alien VS Predator aurait pas du passer, mea culpa.

  6. Catharsis dit :

    Grrrr faute de frappe, aaaaah !

  7. Reivax dit :

    Etant moi-même assez obsédé par les détails, depuis que tu as lancé ce blog je me demande presque chaque semaine comment je pourrais partager mes impressions en rédigeant un billet… et à chaque piste qui se dessinait j’ai fini par me heurter à ce que tu décris en disant que « une goutte d’eau c’est beau, mais expliquer pourquoi c’est plus chiant »…

    Cela dit, l’intérêt de ce blog selon moi c’était d’utiliser le « détail » comme porte d’entrée. Le détail en soi il n’a pas d’autre intérêt qu’une sorte de réjouissance personnelle à le découvrir, parce qu’il va faire écho à quelque chose. L’intérêt de le partager c’est au contraire de le porter dans une autre direction. Je pense par exemple au billet sur Goldman en concert et la discussion qui a suivi, et d’autres discussions encore.

    Du coup je suis pas d’accord avec JB lorsqu’il dit que Rémi doit faire un blog sans concept. La plupart des concepts m’énervent en règle général car ça fini vite par tourner en rond et se transformer en gimmick répétitif. Ici, au contraire, le fait de partir d’un détail agissait comme moteur pour vaincre les réticences à parler de soi-même, pour partager des sensibilités ou pour engager un débat.

    Chapeau bas pour tout ça.

    PS : Rémi, si tu veux relancer un blog autour de la création de jeu, sous une forme ou sous une autre, je me dévoue pour t’aider à l’animer !

  8. Rg Prod dit :

    Oh…
    Rémi quand je t’en ai parlé hier, je n’avais même pas lu cet « fin du blog », mais cela se sentait…
    Comme quoi.

    Ben RIP detailsmatter.wordpress

    « …Maintenant je sais que le diable est dans le détail… »

  9. yacine_ dit :

    J’suis ému d’être cité comme point de bascule immédiat dans l’histoire du blog, même si j’en doute un peu. J’aime bien le ton des articles de Rémi et j’aimerais en lire d’autres à l’avenir, peu importe où.

  10. lzorecords dit :

    Condoléances à si si la famille.

  11. Rémi dit :

    Pour ma part, je pense tenter de poursuivre d’écrire ici : http://arrachemoilatete.wordpress.com/

    On verra ce que ça donne.

  12. L'autre dit :

    C’est dommage, c’était sympa ici…

    One

  13. Madani dit :

    Salut! je suis super triste de savoir que ce blog s’arrête, c’est un peu égoïste de ma part mais j’aurais voulu ne jamais voir sa fin… Ensuite pour ta découverte sur la limite de ce blog, je ne l’avais pas directement compris, mais c’est vrai qu’une foi ton sentiment décrit sur tel détail, sa efface complètement ce que moi j’aurai pu ressentir dessus! Mais en même temps, ton approche des détails (que ce soit dans des chansons ou autres) est très souvent la même que la mienne, et ce sur des trucs auxquelles j’avais déjà ma propre opinion. Enfin j’trouve que la magie opère quand même, certes c’est pas la même chose mais de voir que d’autres sont touchés par des détails de la même façon que moi, qu’ils ressentent la même chose, sa à mon sens c’est magique! Voila je sais pas si j’ai été assez clair lol!

  14. Madani dit :

    Ah et j’ajouterai une chose, (je sais même pas si je serai lu) votre argument, selon lequel quand on raconte une chose personnelle elle perd automatiquement son côté personnel justement, est un peu bidon, parce qu’au final la plus bête des actions ne sera jamais aussi bien expliqué que par le ressenti pur, (boire de l’eau sa peut se décrire par vingts et une manière différentes, au final se sera ta façon de boire de l’eau que tu retiendra, qui serra la plus forte) mais faire de son ressentie un truc public, le partager avec d’autres c’est ce que, je pense, ont traversé la plupart des écrivains non??

    Bon c’était juste un cri d’un lecteur régulier de votre blog, ne m’en voulez pas!

    PS: c’est marrant j’ai jamais écrit aucun commentaire jusqu’à la fin du blog, alors pourquoi maintenant je sais pas…

  15. Rémi dit :

    @Madani : ton commentaire est touchant… Je commence à comprendre pourquoi certains artistes/sportifs partent en retraite anticipée avant de revenir en fanfare : ça permet de retrouver du sens à ce que l’on fait.

    Depuis ce billet, j’ai pris le temps de relire les réactions qu’a suscité ce blog (dans les commentaires, par email ou sur des forums). Et il semble que, effectivement, l’idée de départ et sa réalisation ont parlé à quelques personnes. C’est bien de le savoir, ou de le redécouvrir. Ca n’enlève rien à la solitude, mais ça peut permettre de garder le cap.

    Bref, merci pour ce commentaire. Le jour où je me relancerais dans une aventure de ce type, ça sera un peu grâce à lui :-)

  16. sheek dit :

    putain, moi qui venait pour voir si t’étais tjrs vivant !?
    puis te filer ça http://www.amazon.fr/M%C3%A9moire-Fant%C3%B4me-Thilliez-Franck/dp/2847421041 au cas où tu connaitrais pas… YYYYOOOO000000ooooooooooo………….

  17. Rémi dit :

    :-)

    A l’époque où le bouquin est sorti, j’avais vu des affiches dans le métro, et je sentais que ça me plairait, vu l’accroche : http://www.auteursdunord.com/IMG/jpg/affiche_memoire3.jpg

    Je l’ai lu récemment. Niveau utilisation de la mémoire comme thème de roman, c’est top, et le délire est bien poussé jusqu’au bout. Après, le style du gars est assez scolaire, je trouve, et j’ai du mal à croire aux personnages… Ca manque de finesse, en fait. Mais, bref, peu importe, l’histoire m’a plu !

    Merci du conseil, donc, si t’en as d’autres du même acabit, n’hésite pas !

    Tiens, d’ailleurs, j’ai découvert il y a quelques années Jonathan Coe, et j’ai tellement accroché sur le style que j’ai lu tous ses bouquins… Et bien que ça ne soit jamais le thème central, à travers des allusions ou des réactions des personnages, c’est sûr et certain que ce mec est ultra-calé sur toutes les questions liées à la mémoire. Son dernier livre (« The rain before it falls ») est le plus riche là-dessus, mais quasiment tous contiennent des petits détails du genre, « La maison du sommeil » et « Le cercle fermé » en tête.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :