Previously on “24”

24.jpg

Lorsque les séries télévisées américaines ont commencé à se rapprocher de ce qui se faisait au cinéma, je n’ai pas tout de suite vu à quoi ça ressemblait. Je n’avais pas la télévision chez moi, et je ne téléchargeais rien en ligne. Jusqu’à ce qu’un soir, je passe dans mon loueur de films habituels et découvre que plusieurs séries sont disponibles. Au hasard, je choisis le premier DVD de « 24 heures chrono ».

Je suis conquis d’emblée. En moins de 3 jours, je dévore l’intégralité de la saison. Un élément contribue à rendre la série particulièrement captivante : les personnages ont un passé extrêmement naturel. Ni flash-backs imagés, ni dialogues évocateurs, on n’assiste à aucune scène ayant l’ignorance du spectateur pour raison d’être. On comprend certains évènements, on devine quelques blessures, mais l’absence d’explication directe permet de croire tout de suite aux relations qui lient les personnages

Rapidement, j’ai voulu découvrir la suite de « 24 heures chrono ». J’ai alors découvert un détail – de taille. Je venais de voir la saison 2, et non la saison 1.

Écrit par Rémi

Publicités

9 Responses to Previously on “24”

  1. Reivax dit :

    lol

    ça déchire ! Faudrait faire pareil pour les autres séries du coup !

    J’suis sûr que regarder Six Feet Under à partir de la saison 2 ça doit cartonner aussi… C’est trop tard pour moi mais si quelqu’un veut se dévouer !

  2. Rémi dit :

    Je ne sais pas si ça marcherait à chaque fois… mais en tous cas, j’ai trouvé ça infiniment plus fin que tous les films qui cherchent à te faire comprendre à tout prix que le héros a un lourd passé qui le hante encore…

  3. SOMNO dit :

    La mise en abyme offerte est pas mal aussi. Genre, tu prends connaissance de l’article. De haut en bas, de gauche à droite, classiquement. Puis t’es en train de finir ta lecture et un détail du « metteur en scène de l’article » te frappe, désormais. Oui, la photo choisie pour illustrer le papier avec le logo « 24 » incomplet.

    2.

    Comme 2ème saison. Le logo incomplet mais tellement reconnaissable que même s’il est tronqué, ce truc orange à la police de montre à quartz est automatqiuement associé à « 24 heures Chrono » (en VF).

    Non-dit vs Non-montré.

  4. Rémi dit :

    J’étais très fier de cette petite illustration (je suis nul en images), et je suis ravi que ça t’ait interpellé ! Je l’avais juste conçu comme un petit clin d’oeil, mais je vois que tu vas encore plus loin que moi : je comprends que la ligne éditoriale du blog te plaise :)

  5. Rémi dit :

    1. À propos de l’illustration du billet : il y a exactement le même effet dans le film « Le témoin du mal »

    2. À propos du sujet même du billet , j’ai lu un conseil d’écriture qui s’en rapproche. Quand tu as fini d’écrire un article, supprime le premier paragraphe (il ne sert à rien), et remplace le par le dernier (qui dit l’essentiel et permet au lecteur de zapper tout de suite). Excellent conseil.

  6. SOMNO dit :

    Ma foi, j’ai jamais pensé à faire ça, à voir.

    En passant, j’ai une idée d’article « détaillesque » sur le feu, je te soumettrai ça quand ça sera bouclé. Mais j’ai tellement de trucs à finir, que pff…

  7. Rémi dit :

    Je crois que ce conseil vaut surtout pour un article journalistique. C’est probablement moins pertinent pour un billet d’un blog.

    Pour ton idée sur le feu, soumets, on la lira avec plaisir !

  8. Anonyme dit :

    Je confirme le conseil ne marche pas sur les histoires drôles en tout cas, j’ai testé, bof bof.

  9. Rémi dit :

    On veut des détails !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :