Le pas qui trahit l’enfant

kemp.jpg

Quand j’étais petit, mon super-héros était habillé en vert et jaune. Il était rapide, agile, inarrêtable. Il s’appelait The Rain Man.

La NBA regorge de joueurs spectaculaires, mais Shawn « The Rain Man » Kemp avait un grain de folie en plus, un côté chien fou impossible à contrôler. Ses explosions de rage sur le terrain n’avait d’égales que sa timidité pendant les interviews. Recruté prématurément à 19 ans pour jouer dans la cour des grands, Kemp a toujours donné une image de grand enfant, ce qui lui a valu le second surnom de The Man Child.

La liste des actions incroyables de celui qui est probablement le meilleur dunkeur à n’avoir jamais remporté le Slam Dunk Contest est longue comme le bras de Gheorghe Muresan. L’une de ces actions m’a marqué à jamais.

Kemp prend le rebond en défense, traverse le terrain à la vitesse du son, ralentit un instant à l’entrée de la raquette, ré-accélère pour son double-pas et conclut par un violent tomahawk jam. Il agit comme s’il n’avait pas d’adversaires sur le terrain. D’ailleurs, ses adversaires semblent penser la même chose : ils regardent, impuissants, la tornade passer.

Pour voir ce que ça donne, voici la vidéo (c’est le n°7 de ce top 10).

Vous allez me dire : « OK, c’est impressionnant… mais le détail dans tout ça ? ». Vous ne perdez pas le nord, et vous avez raison.

Juste d’arriver dans la raquette, Shawn Kemp fait une feinte, qui contribue à lui laisser le champ libre ensuite. Cette feinte m’a toujours laissé perplexe. J’ai joué au ralenti ce passage des centaines de fois – probablement la cause de l’usure anormalement rapide de notre magnétoscope de l’époque. Et si j’ai mis si longtemps à comprendre ce qu’il faisait, c’est que, malgré la fluidité de la course, l’aisance apparente de Kemp et l’expression arrogante sur son visage, son geste est tout sauf naturel.

L’explication est pourtant extrêmement simple : l’espace d’un instant, Shawn Kemp trottine. En regardant bien la vidéo, on voit effectivement qu’il fait deux appuis de suite sur la jambe gauche, comme un enfant qui trottine pour s’amuser. Shawn Kemp dans toute sa candeur, The Man Child dans toute sa splendeur.

Pour ceux qui veulent voir la vidéo en meilleure qualité, elle est disponible sur le site officiel de la NBA.

Publicités

9 Responses to Le pas qui trahit l’enfant

  1. Catharsis dit :

    La NBA des années 90, c’était quand même quelque chose. J’regrette pas d’avoir passé autant de temps à rêver devant ces trucs-là – et tant pis si j’ai jamais été drafté finalement.

    Mortel le Top Ten. Il dunkait comme un mort, c’est abusé.

    D’ailleurs j’ai une théorie sur le thème « Tony Parker a tué le rêve américain », mais je la développerai un autre jour.

    Bien le post sinon !

  2. Rémi dit :

    Dans le genre je-traverse-le-terrain-comme-s’il-y-avait-personne, le n°4 est pas mal…

    Et dans le genre je-fais-des-gestes-chelou, le pliement de genoux à la fin du n°6 se pose là…

  3. Kiko dit :

    Homme-enfant, c’est le terme…la crise d’adolescence n’en a été que plus violente :(

  4. Rg Prod dit :

    Il tue le top ten…
    Et bien sympa à lire sinon…

  5. Rémi dit :

    Je viens de me rendre compte que j’ai arrêté de m’intéresser à la NBA à peu près au moment où Kemp a commencé à décliner… Ce qui fait que je garde une excellente image de lui, loin des histoires de drogues, de poids et d’enfants illégitimes.

    Au fait, j’en profite : personne ne se souvient d’une vidéo où on voyait Michael Cage expliquer pourquoi on l’appelait « The Rain Man » ? Il le comparait à un « storm on the horizon » et finissait par un truc comme « and it rains down on you ! »…

  6. Kiko dit :

    Tiens j’ai trouvé ça sur dailymotion : un rip du documentaire officiel sur Shawn Kemp, j’avais du le mater au moins 1000 fois quand j’avais acheté la VHS. Dommage que ça a été fait un peu tôt, et que du coup ça prend pas l’époque où il avait vraiment commencé à développer une intelligence de jeu (cf. NBA Finals 1996)

    http://www.dailymotion.com/video/x1a73a_shawn-kemp-the-reignman-13_sport
    http://www.dailymotion.com/video/x1a7fe_shawn-kemp-the-reignman-23_sport
    http://www.dailymotion.com/video/x1a7mw_shawn-kemp-the-reignman-33_sport

  7. Rémi dit :

    T’es un chef : je l’avais aussi cette cassette, mais je ne m’en souvenais plus du tout ! Et bim, ça commence par la phrase de Cage…

    Merci !

  8. Bachir dit :

    En lisant ton post je me remémore une finale (ou demie) de conference ouest Portland Seattle, Drexler VS Kemp, une tuerie!

  9. antony dit :

    Kemp avait du style … je me rappelle du dunk 180 sur Rodman (finale nba 96) quasi détente sèche …
    et du face sur Pipen en pleine poire, comme une gifle …

    Avec Payton c’était la folie, mais ils ont pas réussi à battre JOJO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :