« Il était une fois » : parodie respectueuse des contes de fées

il-etait-une-fois.jpg

« Il était une fois », le Disney de ce Noël 2007, est excellent de bout en bout. Je suis allé le voir sans exigences particulières, et j’en suis sorti enthousiaste : j’ai même l’impression que « Enchanted » (son titre original) est le premier film depuis « Qui veut la peau de Roger Rabbit » à vraiment réussir à téléscoper l’univers du dessin animé avec le cinéma traditionnel d’une façon drôle, inventive et audacieuse (même si « Les Looney Tunes passent à l’action » était pas mal). Ce qui m’a beaucoup plu, c’est la manière dont les auteurs ont choisi de s’amuser avec les mythes de contes de fées sans jamais verser dans le cynisme ou l’ironie. On est chez Walt Disney, et même si l’on peut déconner avec une princesse en la propulsant à New York en 2007, on laisse toujours une place au rêve et au merveilleux.

Il y a un dialogue du film qui résume très bien cet état d’esprit : dans le monde réel, la princesse part faire une journée de shopping avec la petit fille du mec qui l’a aidée quand il l’a trouvée dans la rue (et qui, évidemment, finira par devenir son prince charmant). En discutant, la gamine lui donne presque des conseils d’adultes, et lui explique que dans la vie, on se séduit en allant à des rendez-vous galants, où on parle de ce qu’on aime, ce qu’on aime pas, ce qui nous rapproche, ce qui nous distingue… A la fin du dialogue, la gamine dit à la princesse quelque chose comme : « De toute façon, on sait très bien ce que veulent tous les garçons« . Intriguée, la princesse veut savoir quoi, mais la gamine rétorque « j’aimerais bien le savoir, mais on n’a jamais voulu me le dire ! »

Et ça c’est très fort ! En deux phrases, c’est toute la magie du film (et le public Disney) qui est préservé. Plutôt que de mettre tout le monde dans l’embarras en décrivant une réalité banale, l’oncle Walt s’en sort par une pirouette et laisse une porte ouverte vers l’univers des contes de fées. Résultat : quand on sort du cinéma, on a presque envie d’y croire à nouveau.

Publicités

3 Responses to « Il était une fois » : parodie respectueuse des contes de fées

  1. Catharsis dit :

    Sur le forum Allociné, un posteur a dit que le terme « parodie » le dérangeait. Il a plutôt raison mais j’ai pas la force de m’inscrire pour lui dire. Je propose donc une sélection de termes alternatifs :

    – Gentil déboulonnage
    – Détournement bien intentionné
    – relecture à la sauce Meetic
    – transposition new-yorkaise

    Enfin je pense qu’on s’est compris.

  2. sen dit :

    quelle age a t-elle

  3. Anonyme dit :

    ceci est très interressant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :